L’offisiel – Décembre 2015

Bienvenue

Cette première Newsletter de L’Offis ressemble plus à un faire-part ou une carte de vœux qu’une newsletter commerciale. Et c’est heureux.

Car cette newsletter, qui sera régulière, sera à la fois un traitement objectif des dernières nouvelles fiscales, sociales et juridiques, mais aussi un medium pour partager autre chose que des chiffres et du droit.

Un billet de bonne ou mauvaise humeur en quelque sorte.

Notre ambition est d’être, là aussi, différents, avec un ton peut-être moins convenu, moins austère que celui que vous subissez habituellement.

Après tout, construire un patrimoine, le gérer ou le transmettre mérite plus d’enthousiasme et de gaieté que les habituelles formules toutes faites, industrielles presque anonymes.

Le sur-mesure n’est plus un domaine réservé.

 

Faire Part tout d’abord

jen-c32Nous accueillons avec beaucoup de fierté et de joie Jennyfer Serres au sein de notre Cabinet.

Arrivée la deuxième semaine de décembre, Jennyfer Serres a auparavant travaillé pour la Banque HSBC.

Habituée des montages patrimoniaux,  écoutée des dirigeants, proche des familles dont elle s’occupe, elle a su emporter l’adhésion de notre équipe.

Qui a dit que les jeunes n’osaient plus ?

Jennyfer débute sa carrière comme sous-officier de l’armée de terre où elle rencontre son futur mari. Lui est devenu Lieutenant à la Caserne des Pompiers du Port Saint Sauveur et Jennyfer a embrassé une brillante carrière en finances et gestion patrimoniale.

L’ordre, la rigueur mais aussi une humanité sans faille font de Jennyfer Serres un élément capital dans la construction du Nouvel Offis et en sera associée.

Jamais l’expression une main de fer dans un gant de velours n’aura eu plus vraie définition. Elle fait partie du Nouvel OFFIS.

Si vous aimez la droiture, l’énergie et l’audace vous serez conquis ! réservez-lui votre meilleur accueil.


Le Nouvel Offis, justement, préparé pendant de longs mois, voit le jour après une longue gestation et réflexion sur ce que nous sommes, ce que vous souhaitez, et là où nous souhaitons vous emmener. Tout cela dans le plus strict respect de notre  environnement règlementaire de plus en plus exigeant. 12 mois d’une réflexion, parfois animée, sur la conservation d’une image forte de sérieux et en même temps de vos attentes sur l’évolution de notre discours et de notre métier. Toujours plus proche.

Il aura fallu 12 années pour arriver à un résultat que nous souhaitons juste, équilibré et pérenne. Ne posons pas l’éteignoir sur chacune des sensibilités et des personnalités du Cabinet.

 

A L’Offis nous revendiquons une gestion plus humaine, plus proche de vous. Né de l’agrégation de cinq cabinets, il fallait en cette fin d’année 2015, unifier nos procédures, notre offre, nos tarifs, notre façon de faire. Mais unifier ne signifie pas niveler. Bien au contraire.

Nous souhaitons conserver ce petit « supplément d’âme », notre façon iconoclaste de voir les choses, notre manière personnelle de vous accompagner.

A l’heure des plateformes téléphoniques, où l’on sent parfois comme un parfum d’ailleurs, nous, nous sommes joignables sur nos portables, nous souhaitons rester accessibles car sans vous nous ne pouvons exister.

Nous continuerons à nous réunir autour d’expositions, de soirées d’information, de dîners débats.

Comment ? En continuant à nous recommander. Saviez-vous que plus de 99% de nos clients le sont devenus par votre recommandation ou celle de votre Conseil ?

 

Ce métier nous l’aimons, profondément, car il est le seul à pouvoir réunir tous les droits (civil, fiscal, social, immobilier)  mais aussi votre santé, votre protection sociale, vos revenus, vos histoires de famille  et … Vos rêves.

Nous nous réjouissons, comme lors des vœux 2015, d’annoncer des naissances, des mariages, des réussites, des cessions d’entreprise réussies. Bref ce qui fait  la vie, votre vie.

Pour cette année j’ai un grand dessein un peu fou, forcément, de réaliser  avec le photographe Marian Adreani une grande série de portraits où vous serez l’acteur puis le spectateur.

Tailleur de pierre, coiffeur, médecin, avocat, magistrat, charcutier, fleuriste, dentiste, plongeur sous-marin, chirurgien, majorette (si ! si !)  pompier, pharmacien, collectionneur de voitures anciennes, avionneur   … nous viendrons à votre rencontre … et échangerons nos rôles ! Le temps d’un cliché. C’est en se mettant à votre place, et vous à la nôtre, que nous nous connaitrons encore mieux.

 

Il y a de belles personnes dans ce cabinet. Cela j’en suis fier et heureux. Les nouveaux arrivés poursuivent et entretiennent les valeurs originelles.

Loyauté, intégrité et … humour.

Parce que notre taille, désormais significative, nous permet de vous offrir des services jusqu’alors inconnus dans les Cabinets.

Un allocataire d’actifs, en la personne d’Eric Pitou Ex portfolio Manager pour HSBC est uniquement dédié  à la gestion des fonds présents sur les contrats que vous avez.

Travail de grande ampleur ! Plus de 1 000 contrats, pas moins de 1600 fonds à analyser.

Résultat de quatre mois de recherche et d’homogénéisation des contrats, de portefeuilles modèles pour vous-même,  conformes à votre sensibilité et appétence au risque.

 

Mais notre volonté de grandir sera aussi pour celles qui m’accompagnent depuis plusieurs années, une volonté de donner plus de responsabilités, plus de pouvoir. Mes remerciements vont à Fanny Camarou et Marine Henry qui ont été un précieux soutien.

L’une voit ses compétences élargies, l’autre  jouera un rôle majeur et moteur au sein du Cabinet. Le travail de l’ombre est parfois d’une douce clarté. Fanny voit ses compétences élargies et Marine sera bientôt associée. La valeur n’attend pas le nombre des années et rend plus lisible notre engagement en responsabilité sociale de l’entreprise.

 

Enfin, cela ne vous aura pas échappé, c’est la saison des vœux. On souhaite, communément, de bonnes fêtes de fin d’année et de bonnes résolutions pour celle qui s’annonce.

Une sorte d’exercice obligé pour toute entreprise. On communique sur les succès, les joies, parfois avec forfanterie, mais on laisse de côté ce qui ne va pas, ce qui a été raté.

Alors oui ! A 44 ans, je crois encore au Père Noël. Pour longtemps, pour toujours. Celui qui me disait enfant que les personnes âgées ne devaient pas rester seules, qu’il fallait donner un peu de ce que l’on avait, du temps, de l’énergie ou de l’affection  pour les pauvres, les esseulés, les oubliés.

Pour les enfants, les jeunes, il y a de belles histoires à imaginer. Mais soyez acteur ! Soyez vous-même ! Ne ressemblez pas aux autres.

Nous avons dans nos cœurs une formidable énergie créatrice, un incroyable talent à créer du lien. Cela aucun ordinateur, aucune newsletter aucun mail ne remplacera cette volonté. La vôtre, la nôtre, la mienne.

A chacune et chacun d’entre vous je vous souhaite
d’être en paix et heureux.

Je vous embrasse,

Emmanuel COURTANT LAGARDE
Fondateur, Dirigeant
L’Offis