LE FIL EXPERT – Avril 2015

L’INVESTISSEMENT DANS L’ECONOMIE SOLIDAIRE

Le viager mutualisé

Historiquement et culturellement, le maintien du niveau de vie après l’arrêt de l’activité professionnelle était assuré par la retraite. Venait ensuite s’articuler, en complément, la détention de la résidence principale libre de tout financement, l’immobilier locatif ainsi qu’un patrimoine financier pour s’assurer des revenus complémentaires.
Désormais, au regard de l’appauvrissement de notre système de retraite, celle-ci ne constituera bientôt plus le principal des recettes, mais l’accessoire…
En effet, notre modèle de solidarité s’étiole : augmentation de la durée de cotisation, baisse des taux de remplacement, crainte quant à la pérennité du financement des retraites,… autant de problématiques rendant indispensable la conception de nouvelles sources de revenus de substitution aux retraites.
A ce risque financier s’ajoute le risque de dépendance et la volonté forte de ne pas être un poids pour l’entourage.
De ces constats de l’allongement de la durée de vie et de la faiblesse des prestations de retraites naissent plusieurs inquiétudes légitimes : comment favoriser le cadre de vie des séniors et comment organiser le financement de la dépendance ?
Et si la réponse se trouvait dans l’économie solidaire ?

Cliquez ici pour voir le PDF