Tweets de la semaine – Mars Avril

24/04/2018

Le prix s’oublie, la qualité reste

C’est une question qui revient souvent, une question légitime, une question à laquelle nous devons répondre même si vous n’osez pas nous la poser. « Et les frais de cette opération dans tout cela ?» 

Notre cabinet se rémunère vie des honoraires, des droits d’entrée perçus à la signature de contrats ou de commissions versés par les partenaires avec lesquels nous vous mettons en relation.

Nous tenons surtout à ce que vous vous posiez la question : « Que suis-je venu acheter ?» Nous pensons que vous venez nous voir pour trouver des solutions juridiques, fiscales et financières. Toutes nos équipes sont diplômées, expérimentées et mobilisées pour vous offrir une gamme complète de propositions. C’est bien là notre grande fierté : vous faire oublier le prix payé pour que vous ne vous souveniez que de la qualité des solutions proposées.

 

17/04/2018

Cette semaine, nous voulons vous parler de l’or. Nous aimons autant en voir ou en avoir sur des bijoux que nous craignons d’y investir. Pourquoi ?

• Contrairement aux autres classes d’actifs, il ne distribue pas de rendement. Une action peut verser un dividende, une obligation détache ses coupons, un bien immobilier engendre une série de loyers. L’or ne fait rien de tout cela,
• Sa volatilité élevée en fait un investissement très risqué : l’once d’or valait plus de 1800$ en 2011, et sa performance sur les 5 dernières années est très décevante,
• Sa capacité à servir de valeur refuge dans un environnement d’inflation basse est une énigme. Ainsi certains particuliers se ruent sur le Bitcoin (même si cela nous semble une solution encore plus hasardeuse) quand les banques centrales activent des politiques monétaires non-conventionnelles.

Ben sûr nous disposons d’instruments pour vous permettre d’investir dans l’or, quelle que soit votre enveloppe fiscale. Nous le ferons si vous le souhaitez vraiment, mais ne venez pas nous dire que l’on ne vous a pas prévenus !
L’ensemble des équipes se tient bien sûr à votre entière disposition pour évoquer ce sujet avec vous.

 

10/04/2018

La guerre commerciale tant redoutée aura-t-elle lieu ?

C’est la question qui hante les économistes et les marchés financiers.

L’attitude passive-agressive du président Trump face au flegme chinois, inquiète, d’autant plus que le géant asiatique montre toute sa détermination. Les enjeux sont différents de part et d’autre : Trump cherche une solution favorable politiquement à l’aube des Midterms, lorsque les chinois ont le luxe du temps long. C’est bien l’Europe qui pourrait être la grande perdant de cette situation, fragilisée par son hétérogénéité politique (progressistes, conservateurs et populistes) ainsi que par sa situation commerciale dispersée (l’Allemagne largement exportatrice n’a pas les mêmes intérêts que ses voisins).

Affaire à suivre donc…

 

27/03/2018

Connaissez-vous l’effet portes de saloon ?

Il s’agit de ces portes à deux vantaux qui peuvent se claquer 2 fois sur vous si vous n’êtes pas précautionneux. Sur les marchés financiers, cet effet est fréquent lors des périodes de baisse suivies de rebonds. Ainsi les particuliers constatent que les marchés baissent et décident de vendre. En subissant cette baisse, ils se prennent une première fois les portes de saloon en plein visage. La deuxième sanction vient au moment du rebond, qui suit TOUJOURS ces corrections, même les pires. En effet, ayant vendu, l’épargnant ne peut récupérer cette hausse.

Quel est alors le meilleur moyen d’éviter ces portes de saloon ? Il est très simple, il suffit de garder son sang-froid et de construire son allocation en fonction de son horizon de temps. Vous deviendrez ainsi la meilleure gâchette du Far West boursier !

Nous restons bien sûr à votre disposition pour tout renseignement complémentaire pour évoquer vos projets ou les conditions de marché actuelles.

 

20/03/2018

Les taux directeurs des banques centrales sont orientées à la hausse : poursuite progressive aux Etats-Unis, remontée attendue en Europe.

Nous avons longuement expliqué que le fonds en euros serait un des grands perdants de cette remontée des taux. Pensons également aux entreprises qui vont bénéficier des ces mouvements, avec les banques en premier lieu. Celles-ci pourraient bénéficier à plein régime de cette hausse des taux, tirant également profit d’un effet de base (le cours actuel) fortement dégradé. Attention cependant à étudier les créances douteuses de ces banques, et notamment des italiennes.  

 

13/03/2018

Malgré le rebond de la volatilité, les marchés américains restent au plus haut. Ainsi le S&P 500, l’indice boursier américain leplus utilisé, reste au dessus des 25 000 points.. Cependant, cette bonne tenue s’explique pour moitié par la performance de 4 entreprises : Googl, Amazon, Facebook et Apple représentent près de la moitié de la performanec de ce panier composé de 500 entrerpises. L’arbre qui cache la forêt? Affaire à suivre…