PLACEMENTS FINANCIERS

 

Quand tout va vite, trop vite, il est parfois sain et rassurant de marquer une pause et de regarder, ensemble VOTRE solution.

Savoir placer son épargne, la sécuriser optimiser la fiscalité de son investissement, investir sur les bons supports ; Tout cela demande une parfaite connaissance des outils de placements existants.

En fonction de vos objectifs et de votre situation familiale, patrimoniale et fiscale, nos experts vous aideront à construire votre stratégie patrimoniale. Ensemble, nous définirons votre profil d’investisseur et sélectionneront les placements financiers adaptés à vos besoins.

 

L’OFFIS intervient sur l’ensemble des cadres fiscaux disponibles dont voici un panorama non exhaustif des principaux supports de placement.

 

L’assurance vie

L’assurance-vie est le placement « préféré » des Français, notamment en raison de son cadre fiscal et successoral privilégiés. Ces derniers ne sont pas le seul intérêt de l’assurance-vie, qui est à la fois un placement et un outil de transmission patrimoniale.

Sur le plan financier, la majorité des contrats d’assurance vie distribués aujourd’hui sont des contrats multi supports offrant de larges possibilités de gestion et permettant des allocations d’actifs diversifiées tant sur les zones géographiques que sur les classes d’actifs. Ainsi, on peut investir son épargne sur un fond euros sécurisé, sur des supports obligataires, et sur des fonds actions. L’assurance vie permet donc de moduler la prise de risque en fonction de votre profil investisseur.

Mieux, certaines compagnies, avec lesquelles L’Offis a un partenariat privilégié, offrent la possibilité, en plus du Fonds Euros et des unités de comptes obligataires ou actions, d’inscrire des SCPI, des titres vifs, ainsi qu’une multitude de modes et options de gestion (écrêtement des plus-values, sécurisation à l’approche de la retraite, investissement progressif lorsque les marchés sont particulièrement bas ou hauts).

Elle offre, enfin, une liberté absolue de faire des versements complémentaires, libres ou programmés, et/ou de procéder à des retraits et des avances (prêt à soi-même).

  • Votre contrat bénéficie d’une fiscalité favorable dès la 8ème année, sans pour autant empêcher les retraits avant cette date.
  • Votre contrat est un outil de garantie (nantissement, mise en gage … )
  • Votre clause bénéficiaire peut être démembrée à votre profit et ceux à qui vous souhaitez transmettre (usufruitier, nu-propriétaire)
  • Votre contrat d’assurance vie bénéficie d’un régime successoral particulièrement avantageux : un abattement de 152.500 euros par bénéficiaire (quel qu’en soit leur nombre) pour tous les versements effectués avant l’âge de 70 ans (Art. 990i du CGI) . Pour les versements effectués après 70 ans, l’abattement est de 30.500 euros (tous bénéficiaires confondus !) sur le capital et les plus-values sont totalement exonérées d’impôt (art. 757b du CGI).
  • Au-delà de 152.500€ le bénéficiaire doit acquitter une taxe de 20% et de 31.25% au-delà de 700.000€. Cela reste inférieur au barème des droits de succession*

*barème disponible sur simple demande

Dans tous les cas un rapport écrit exhaustif accompagne notre préconisation.


Le contrat de capitalisation

Clone de l’assurance vie sur le plan fiscal pour les personnes physiques, le contrat de capitalisation offre la même diversité de gestion que l’assurance vie, sans disposer des avantages successoraux. Il peut faire l’objet d’une donation contrairement à un contrat d’assurance vie.

Il présentait un réel avantage pour l’ISF devenu depuis l’IFI : le contrat de capitalisation permettait d’exonérer d’ISF la plus-value du contrat, seuls les versements étaient retenus pour le calcul de l’assiette imposable de l’ISF.

Avantageux pour une personne morale (surtout depuis la baisse des taux de rendement des Comptes A Terme (CAT) et des Dépôts A Terme (DAT), il s’impose de plus en plus comme un choix raisonnable et habile.

Dans tous les cas un rapport écrit exhaustif accompagne notre préconisation.


Le PERP/PER

Historiquement, le PERP ou Plan d’Epargne Retraite Populaire offrait les possibilités de sorties suivantes :

  • Sortie en rente (viagère, croissante, décroissante, annuités garanties …) pour compléter sa retraite de base de son régime obligatoire
  • Sortie en capital à hauteur de 20% maximum
  • Sortie en capital à hauteur de 100% si le montant de la rente est inférieur à 100€
  • Cas de sortie « exceptionnels » en capital (Primo accession de la résidence principale sous conditions, Allocation Adulte Handicapé, invalidité, allocation d’Education de l’Enfant Handicapé)

Depuis la Loi P.A.C.T.E. (loi du 22 mai 2019 – Plan d’Action pour la Croissance et la Transformation des Entreprises), le Plan Epargne Retraite (PER) est venu remplacer le PERP.

Dans la limites de certains plafonds, les sommes versées sur un PERP ou un PER sont déductibles du revenu imposable, vous bénéficiez ainsi d’une réduction d’impôts* proportionnelle à votre Tranche Marginale d’Imposition. Le PERP ou le PER est aujourd’hui une solution pour diminuer ses impôts et préparer sa retraite.

*Pour appréhender correctement la fiscalité liée à une sortie d’un PER/PERP, consultez-nous.

Dans tous les cas un rapport écrit exhaustif accompagne notre préconisation, notamment pour vérifier que le nouveau contrat bénéficie d’une table des rentes au moins aussi favorable. Votre intérêt avant le nôtre !


Le PEA / CTO

Depuis la Loi P.A.C.T.E. (Cf. supra), on assite à un retour en grâce des Compte Titres Ordinaire (CTO).

Le plus vieil outil de la gestion financière connait un regain d’intérêt grâce à la fiscalité initiée avec le Prélèvement Forfaitaire Unique (PFU de 30 % pour les plus values  dont 12.8% de fiscalité  et 17.2% pour les prélèvements sociaux).

Un compte titres est un instrument financier pouvant être investi en :

  • Obligations
  • Titres vifs (actions en direct*)
  • OPC (anciennement OPCVM, Organisme de Placements Collectif)
  • EMTN/BMTN (Euro Medium Term Note et Bon à Moyen terme Négociable)
  • TCN (Titres de Créances Négociables)
  • CLN (Crédit Linked Note)
  • Tracker sur indices ou indices composites …
  • Produits structurés** (actif hybride de l’obligation et de l’action)

Choix de la devise, de la zone géographique, de l’actif

Pour les amateurs de risque, le PEA est le support à privilégier. En contrepartie d’un investissement en actions ou en fonds majoritairement investis en actions européennes (+ de 75%), le détenteur d’un PEA bénéficie d’une fiscalité avantageuse, réduite après cinq ans de détention aux seuls prélèvements sociaux (17.2%).

L’inconvénient du PEA est une faible diversification, il ne permet pas, à l’instar des contrats d’assurance vie, de diversifier son investissement sur des obligations, du fonds euros et des actifs émergents.

 

* Une convention RTO, réception transmission d’ordre, doit être préalablement signée. Un CIF peut effectuer rachats et souscriptions de parts de FCP/SICAV, mais nécessite un tiers, appelé PSI (Prestataire de Services d’Investissements) pour exécuter l’ordre sur titres vifs. 

**La variété des solutions en produits structurés (type autocall, Phénix, Athéna, coupons à effet mémoire …), leur taux de protection, l’utilisation du sous-jacent, nécessite, plus que jamais, un rendez-vous et un questionnaire de risques approfondi. 


Les SCPI

L’investissement immobilier au travers de la pierre papier permet une diversification de son épargne en investissant dans divers biens immobiliers en même temps, grâce à une détention de parts d’ensembles immobiliers constitutifs du patrimoine de la SCPI.
Selon les besoins de l’investisseur, on se tournera vers des SCPI de rendement pour obtenir des revenus complémentaires,  ou des SCPI de plus-value pour générer du déficit foncier, ou encore des SCPI de défiscalisation type Pinel ou Malraux.

Dans tous les cas un rapport écrit exhaustif accompagne notre préconisation.


La Gestion Sous Mandat

Autrefois réservée aux capitaux importants, nous avons entrepris de rendre accessible cette solution avec des partenaires prestigieux. Mieux, nous avons depuis la Loi P.A.C.T.E. étendu cette facilité aux contrats retraite et aux versements programmés.

Vous avez un gérant attitré qui gère selon les modalités du mandat signé. C’est lui qui pilote votre allocation dans le strict respect de votre questionnaire de risque.


La Gestion Alternative

La mondialisation entraîne des effets globaux. Afin de rester décorrélé des marchés, il existe des solutions pour une partie de vos actifs. Rarement au-delà de 10% de votre portefeuille, vous disposez d’une solution supplémentaire et distinctive.

Notre allocataire, également gérant de cette solution, vous apportera les réponses à vos légitimes questions.

Pour toutes ces solutions nous nous tenons à votre disposition. La solution de votre voisin n’est peut-être pas celle qui vous convient le mieux !

L’OFFIS vous apporte son accompagnement et ses conseils pour vous aider à sélectionner les placements les mieux adaptés à votre stratégie et à vos besoins.

 

Quand tout va vite, trop vite, il est parfois sain et rassurant de marquer une pause et de regarder, ensemble VOTRE solution.

 

Pour plus d’informations : contactez-nous